Je me souviens des 500 résineux qui écopaient le trop plein

FICTION  par NECROMONGERS  //   La lueur forcée du jour insiste déjà depuis plusieurs heures pour me tirer du lit. Il est [11h] quand elle y arrive enfin. Café – première clope – coup… Lire la suite

CINQ RAISONS DE NE PAS CLIQUER SUR WWW.SALE-TEMPS-POUR-LES-OURS.COM

ARTICLE   par CELINE GALASKA  //   Il n’est pas une journée sans qu’on lise sur le web un article intitulé « 5 choses que vous ignorez à propos du point G », « 5 signes… Lire la suite

nouvelle ode (collection Automne-Hiver 2015)

FICTION (poésie) par PERRIN LANGDA  // … cette année la campagne porte une robe léopard jaune et rouge sous une veste encore légèrement verdoyante … un fleuve passe dans les tons bleus et… Lire la suite

ni figue ni raisin

BILLET par CLEMENT PROBEL  //  ♦♦ Lauréat « mi-figue mi-raisin » ♦♦ C’est un comble de ramener sa fraise sur un blog pour parler du fruit de sa pensée. Je veux bien sûr parler de… Lire la suite

tendre son majeur vers le Ciel

FICTION  par QUENTIN GUICHARD  // ♥ bonus « vengeance » ♥   En refermant la fenêtre de sa chambre, J. prêtait particulièrement attention à ne pas faire le moindre bruit. Il allait jusqu’à retenir sa respiration,… Lire la suite

appel à textes n°2

ACTU //   Après « VENGEANCE » et « MI-FIGUE MI-RAISIN », premier appel à textes spécifique clôturé le 30 septembre dernier, Sale Temps Pour Les Ours récidive avec un nouvel appel à contribution, toujours à deux… Lire la suite

la belle Hélène

FICTION par JACQUES CAUDA  // ♦♦ Lauréat « vengeance » ♦♦ Il remontait la rue des Pyrénées, c’était quasiment la nuit. Il faisait encore chaud, lourd, moite. Orageux… Les gens assis aux terrasses de café le… Lire la suite

halal flouz

ARTICLE  par CELINE GALASKA   // Marrakech, extérieur / nuit. Sur les trottoirs de boîtes de nuit elles échouent par grappes, lâchées par des berlines.  Devant les grilles des riches résidences saoudiennes aussi.… Lire la suite

la mélomane

FICTION par ALIENOR OVAL  // Mon corps se cambre, porté par la musique de Wagner. Les yeux fermés, je goûte les notes qui retombent sur moi, en une pluie noire. Je chevauche tes… Lire la suite